Livres de cuisine gratuits pour tous, ou presque

Editions SAEP

Suite à l’information passée par Micky sur son blog « Au jardin des délices », je me suis lancé à mon tour dans un partenariat avec les éditions SAEP.

On nous offre :

  • 50 euros de livres de notre choix,
  • un exemplaire de chaque nouveau livre paru,
  • un lien vers notre blog depuis la page d’accueil des éditions SAEP !

En contrepartie de quoi :

  • nous plaçons le logo des éditions SAEP sur notre site, avec un lien vers leur site, pour indiquer le partenariat,
  • nous donnons notre avis sur les livres reçus.

Si vous avez votre propre blog et que vous êtes intéressés par un tel partenariat, vous pouvez écrire à ce mail : siteweb.saep@yahoo.fr. Mathieu, qui s’occupe de cela, est très réactif et il répondra rapidement à vos mails comme il l’a fait pour nous, alors que nous ne sommes encore qu’un modeste blog.

C’est notre premier partenariat et j’en suis tout retourné. Cela me parait équitable, chacun y trouve son compte.

Chouchane n’est pas encore au courant, j’ai donc choisi les livres à sa place. J’espère pouvoir lui faire la surprise si elle ne découvre par cet article d’ici là. Bon, comme c’est une des premières lectrices de son propre blog, je ne me fais pas trop d’illusion.

Mais sait-on jamais ? J’avais déjà réussi à la surprendre avec l’édition de notre propre livre de recette. Le premier article avait en effet échappé à son radar. Je crois que je me rappellerais toujours de son visage lorsqu’elle a découvert ses propres recettes imprimées dans un recueil de bonne qualité. Un grand moment.

Là, ce devrait être moins spectaculaire. Et surtout, depuis, elle est devenue accroc à internet. Elle tchate à tout va sur MSN, s’inscrit sur facebook et trouve même le temps de lire son blog. Incroyable.

Moi aussi, d’abord, je suis sur facebook. A quoi ça sert ? Aucune idée. J’ai pas d’amis.

Mais j’y pense, elle est inscrite à la newsletter… Elle va donc recevoir une notification de cet article. Zut de zut. Hum, y’a bien un moyen, vu que j’ai les codes de sa boite aux lettres. Allez, zou, j’efface la notification. Ni vu, ni connu. Hi, hi !

Reste plus qu’à prier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *