Soupe Thaï de poulet au lait de coco (Tom Ka Kaï)

Soupe Thaï de poulet au lait de coco (Tom Ka Kaï)

Cette soupe crémeuse et épicée est à tomber par terre. Il vaut mieux apprécier la cuisine asiatique pour la déguster à sa juste valeur. Mais même sans cela, je crois qu’il est possible d’initier un palet à ce type de saveur en commençant avec cette recette.

Ma version de cette soupe inclut des crevettes (ce qui n’est pas le cas de la version d’origine).

C’est une soupe très parfumée, pleine d’arôme et de senteur. C’est pourquoi je vous conseille d’utiliser des produits frais, au moins pour les herbes et les aromates.

Pour 2 personnes – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 mn

Ingrédients :

  • 2 bâtons de citronnelle
  • 1 tronçon de galanga de 5 cm
  • 50 cl d’eau
  • 1 cube de bouillon de poulet
  • 1 piment oiseau
  • 2 feuilles de combava (ou 2 feuilles de citronnier)
  • 200 ml de lait de coco
  • 1 blanc de poulet
  • 1 citron vert
  • 6 champignons shiitake
  • 12 crevettes
  • 1 cuillère à soupe de Nuoc mam (sauce de poisson)
  • 2 branches de coriandre frais

Recette :

  1. Presser le citron.
  2. Ciseler la coriandre.
  3. Emincer la citronnelle et le piment.
  4. Couper le galanga en rondelles fines.
  5. Couper le blanc de poulet en morceaux.
  6. Mettre 50 cl d’eau dans une casserole. Ajouter le cube de bouillon de poulet. Porter à ébullition.
  7. Ajouter au bouillon le galanga, la citronnelle, le piment, les feuilles de combava, les champignons shiitake, les crevettes décortiquées et les morceaux de poulet. Laisser cuire 5 mn.
  8. Ajouter le Nuoc Man, le lait de coco. Remuer.
  9. Avant de servir, verser le jus de citron et parsemer la coriandre sur la soupe.

Soupe Thaï de poulet au lait de coco (Tom Ka Kaï)

C’est encore meilleur si vous trouvez de la pâte « Nam Prik Phao ». Celle-ci est faite à base de tamarin, de piment et de sucre de palme. Votre soupe aura alors un goût plus authentique.

Le « Tamarin » est un fruit tropical provenant d’Inde. On le trouve aussi aux Antilles et à la Réunion. Il est formé de gousses marron de la forme d’un haricot. Sa chair est acidulée. Il est consommé en jus et en pâte de fruits.

Le « Nuoc mam » est une sauce à base de poisson. Elle est fermentée dans une saumure et est très utilisée dans la cuisine vietnamienne.

Le « Combava » (ou Combawa) est un agrume. Le même nom est utilisé pour désigner l’arbre et son fruit. Originaire d’inde, on le trouve à la Réunion, à Madagascar et en Asie du Sud-Est. Il est très proche du citron vert au niveau du goût.

Le « Galanga » est une plante proche du gingembre. On la trouve en Asie du Sud-Est.

Le « Shiitake » est un champignon comestible poussant en Extrême-orient.

Les différents ingrédients exotiques utilisés ici sont trouvables sans trop de soucis en France. Si ce n’est pas la cas, vous pouvez les remplacer par leur équivalent européen : les feuilles de combava par des feuilles de citron vert, le galanga par du gingembre et les champignons shiitake par des champignons de Paris.

Avant cuisson :

Soupe Thaï de poulet au lait de coco (Tom Ka Kaï)

Be Sociable, Share!
Ce contenu a été publié dans Recettes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à Soupe Thaï de poulet au lait de coco (Tom Ka Kaï)

  1. Sha dit :

    Je l’adopte cette recette, ça me semble trop bon !

  2. cardamome dit :

    coucou c’est encore moi! j’ai une autre version mais j’essaierai celle ci volontiers (la mienne ne contient pas de lait de coco et je l’ai tirée d’un livre acheté en malaysie sur toutes les meilleures spécialités des pays du coin) cette sauce mam prik paw, je l’utilise (obligée de la faire moi même!) avec des émincés de magrets de canard (toujours le même bouquin). c’est excellent!
    je reviendrai c’est dit béa card

    Aller voir le dernier article de cardamome : Youssef Chahine nous a quittés….

  3. J’adore cette recette. Vraiment trop bon. La soupe est onctueuse et épicée comme j’aime. Ma chérie s’est surpassée sur ce coup.

    N’hésite pas à tester cette version et à nous dire ce que tu en penses.

  4. Fe Steinmann dit :

    J’ai finalment trouvé la soupe Thay parfaite,
    Merci :)

  5. De rien. C’est avec plaisir.

    Merci de ce gentil commentaire. :)

  6. cardamome dit :

    ça y est, j’ai testé cette version et ce’st vraiment un régal
    j’ai vu aussi que tu faisais le poulet aux noix de cajou…je fais aussi, décidément…! lol moi j’adore la cuisine thai
    si tu es un peu curieux, va voir la recette que je propose pour les magrets (dans mon blog: http://cardamome.over-blog.com/article-21208781.html)
    à bientôt!

    Aller voir le dernier article de cardamome : Enquête sur la perception, les goûts et les priorités d’action des.

  7. Delphine dit :

    Un régal, cette soupe!!!! Pour mon premier plat thaï, c’était une réussite totale!!! Merci de nous avoir fait partager cette recette!

  8. C’est aussi un de mes plats préférés ! :)

  9. Je vais essayer cette recette et vous donner mon avis.
    Allant souvent en Thai¨lande et en Indonésie, mon site vous montrera les tableaux achetés dans les galeries de ces pays : Phuket, Chiang Maï , Bali

  10. gayluron13 dit :

    dans la recette originale que j ai vu faire en thailande il rajoute quelques gousses d’ail,de l’oignon blanc et rouge eminces, du chou fleur coupe en dés, carottes emincees, en debut de cuisson ,enfin de la tomate et du basilic thai(ca le gout de la menthe poivree,a remplacer eventuellement en france) en fin de cuisson

  11. Merci pour cette précision ! :)

  12. Zizou dit :

    A tomber par terre,
    mon chéri me la réclame 2 fois par semaine depuis 1 mois….
    merci pour cette recette, simple, facile, rapide et extrêmement efficace

  13. briochette dit :

    Bonjour!
    je tenterai volontiers cette recette, mais j’ai une petite question… Je croyais que la citronnelle ne se mangeait pas (un peu duraille) Faut-il juste laisser infuser le gingembre (ou galanga) et la citronnelle dans le bouillon et l’enlever avant d’ajouter le lait de coco? Faut-il les mixer au dernier moment, avant de replonger le poulet et d’ajouter citron et lait de coco?
    Merci pour vos réponses!
    Bon dimanche,

  14. En général, il est plus simple de laisser la citronnelle jusque dans l’assiette (ou le bol en l’occurrence).

    Et libre à chacun de le retire, ou de le mettre de côté (car il est vrai que le but n’est pas de le consommer).

  15. Saul dit :

    Bonjour a tous j arrive de Thaïlande et c est mon plat et soupe préférée .c est un régale
    J ai acheter tout les ingrédients ce matin pour me faire cette excellente soupe . La cuisine thaï c est le top des cuisines . Je suis ravis de vous lire et partager avec vous cet art Thai .
    Bravo encore .

  16. dothy dit :

    bjr,
    faut il cuire les champignons avant ?
    merci de votre réponse…
    recette prévue ce soir.

  17. Cela dépend, si ceux-ci sont séchés, pas besoin.
    Sinon, s’ils sont frais, il est possible de les faire cuire à l’avance à part, puisqu’on ne fait que les réchauffer légèrement. Mais ce n’est pas obligatoire.
    Il est aussi possible de mettre les champignons entiers (comme ici) ou de les émincer grossièrement.

  18. Mariva08 dit :

    J’ai découvert cette merveille chez une famille thaïlandaise vivant sommairement dans un coin sauvage et luxuriant au bord de la rivière Kwaï, hors du circuit touristique. Quel souvenir !
    J’aurais cru rêver. Depuis, j’ai tenté plusieurs fois de reproduire cette soupe ; Résultats très approximatifs…

    Avec la recette qui est présentée ici, j’y étais enfin presque même si je ne disposais pas de Nam Prik Phao, de galanga, ni de shiitake. Donc, champignons de Paris et gingembre. Pas évident de se procurer tous les ingrédients si on n’habite pas une ville assez importante mais les feuilles de combava et la citronnelle se congèlent très bien. J’en fait de petites portions que j’enveloppe dans du film alimentaire, le tout rassemblé dans une boite, en compagnie de ma coriandre et de la menthe que j’utilise pour mes chorbas en hiver (ça, c’est aussi une soupe exotique qui vaut le détour !)

    La soupe que j’ai mangé en Thaïlande ne comportait pas de poulet mais uniquement des fruits de mer. Il y avait quelques légumes coupés fin. Moi, hier soir j’ai ajouté quelques haricots verts vapeur et, avec prudence, une oignon vert coupé en tronçons (il me semble bien qu’il y en avait dans celle de Thaïlande, mais comme pour toutes les recettes traditionnelles, il existe sûrement autant de variantes que de familles et de légumes de saison). Enfin, tant qu’on ajoute pas de la pomme de terre ou du lard fumé on peut s’autoriser quelque fantaisie à condition de respecter les bases de cette recette que je recommande vivement.

    Merci !

  19. laboux dit :

    Cette soupe Tom Ka Kaï, elle déchire… un mélange de saveurs… à tomber!!!!!

    Dommage que l’on ne trouve pas tous les ingrédients dans les VOSGES -88-, mais ce n’est pas grave on fait avec.

    Si vous avez d’autres recettes de ce genre je suis preneuse !

    Karine

  20. ARPASLAN dit :

    Merci pour cette recette que je vais essayer de réaliser ce week-end.

    Si on trouve de la pâte Nam Prik Phao, peut-elle remplacer certains ingrédients de la recette ou vient-elle compléter la recette ? Comment et quand l’incorporer à la recette ?
    Peut-on ajouter du basilic thaï et si oui à quel moment (en début ou fin de cuisson) ? Enfin, peut-on préparer cette soupe un peu à l’avance et la réchauffer pour le repas ?

    Merci

  21. Le Nam Prik Phao est une pâte composée le plus généralement de sucre de palme, d’échalotes, d’ail, de piments, de pâte de crevettes, de pâte de tamarin, de sauce soja, de sauce poisson.

    Elle s’utilise en complément des ingrédients, particulièrement si vous ne mettez pas de crevettes. Mais il faut faire attention car cette pâte est déjà relevée. Le mieux est alors de supprimer le piment oiseau si vous n’aimez pas trop piquant. Je vous recommande une seule cuillère à café pour notre recette. Vous l’intégrerez dans l’étape 6 avec l’eau bouillante pour bien la faire fondre. Vous pouvez aussi supprimer le bouillon de poulet si vous ne mettez que des crevettes.

    Le basilic thaï est très fort donc une seule feuille par bol (et par personne) suffit. Il faut alors le mettre en fin de cuisson car il n’aime pas trop la cuisson.

    Pour le réchauffage, cela ne pose pas de problème. Il faut juste veiller à ne pas faire bouillir la soupe en la réchauffant.
    Vous pouvez aussi préparer à l’avance la soupe sans la viande et les crevettes. Et les ajouter lors du réchauffage. Comme ça, elles resteront tendres.

  22. ARPASLAN dit :

    Merci beaucoup de votre réponse rapide. J’ai trouvé presque tous les ingrédients. Le galanga, je le met tel quel dans la recette ou je retire la peau (vu qu’on peut le remplacer par le gingembre et que je suppose que pour le gingembre il faut retirer la peau, il serait logique également de le faire pour le galanga mais je préfère être sûr et je suppose aussi qu’il est là juste pour parfumer et qu’il ne se mange pas). Ce que je ne comprends pas, le blanc de poulet est déjà cuit? (car dans votre recette il ne reste que 5mn dans le bouillon, étape 7, cela me semble très peu si il est cru, à moins qu’il soit émincé très fin et encore, je doute que cela suffise, je préfère attendre votre confirmation).

  23. Oui, il faut l’éplucher. Il est mangeable car il est beaucoup moins fort que le gingembre. Pour ma part, je le mange. A vous de voir.
    Pour la cuisson du poulet, l’eau étant bouillante, cinq minutes devrait suffire. Rien ne vous empêche de vérifier la cuisson, en incisant un des morceaux et d’ajuster la cuisson en fonction.
    Maintenant, si vous avez l’habitude de manger votre viande très cuite, dix minutes seront peut-être plus adaptée pour vous. Pour ma part, j’aime mon poulet tendre et rosé, pas trop cuit donc. C’est encore une fois à vous de voir en fonction de vos goûts.
    De plus le poulet va continuer de cuire dans votre soupe chaude, le temps que vous la serviez et la mangiez…

  24. Tomtom dit :

    Bonsoir,

    Tombé sur cette petite recette par hasard je l’ai directement testé ( habité à coté d’une épicerie du monde c’est plutot cool ! héhé ) et bien un grand merci pour cette recette que je referais pour les bonnes occaz !

    Pour ma part j’ai rajouté quelques ingrédients , a la place des feuilles de combava j’ai préféré mettre quelques zestes, j’ai aussi rajouté de la sauce soja sucrée de la ciboule et quelques pincés de cury et de curcuma en poudre dans la cuisson le tout mijoté avec un sachet de ramen ( grosse nouilles japonaise tres utilisé dans les soupes ) et pour la petite touche finale.

    Apres avoir servi dans des bols j’ai saupoudré des oignons frits croustillants sur le dessus…

    Voila voila et encore merci pour cette petite recette !

    ps: mon blog n’est pas culinaire , je suis illustrateur, en esperant que vous y ferez aussi une bonne visite !

  25. Merci pour votre commentaire. :)

  26. Emilie dit :

    Bonjour,

    Votre recette à l’air vraiment délicieuse et je vais donc la tester ce soir !
    Je reçois sur le thème de la Thaïlande car j’en reviens :)

    Nous serons 4. Quels ingrédients dois-je ajuster au niveau des quantités ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Emilie

  27. Le plus simple est de doubler tous les ingrédients et quantité.
    On peut éventuellement ne pas doubler le piment oiseau, si on n’aime pas trop pimenté.

  28. Laurie dit :

    Très belle recette ! Le tout est facile à réaliser, fait forte impression sur les convives, et rappelle tout à fait les senteurs des plats qu’on peut déguster en Thaïlande. Personnellement, j’ai mis 3 piments oiseau car j’aime beaucoup la force du piment, mais la prochaine fois, je n’en mettrai que 2 par pitié pour mes convives…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>