Rougail saucisses

Rougail saucisses

Lors de notre voyage à la Réunion, nous avions absolument tenu à goûter les spécialités du coin. Ce fut donc une cure de carris, rougails, massalés, samoussas, gâteaux à la patate douce, achards, palmistes et autres chouchous.

Revenus en France, et enchantés de nos découvertes, nous ne pouvions que tenter à notre tour de nous lancer dans la confection d’un des plats principaux de la Réunion : le fameux « rougail saucisses ».

La cuisine réunionnaise est un mélange de culture et d’influences : cuisine malgache, cuisine française, cuisine indienne, cuisine est-africaine et cuisine chinoise. Fortement épicée, riche et inventive, elle est avant tout surprenante pour les « zoreilles » que nous sommes.

Ce sont les différents immigrants qui ont apporté par touche successive leur propre savoir culinaire, et ont façonné la cuisine créole. C’est ce qui en fait une cuisine si diverse et si intéressante que nous vous invitons à découvrir sur le champ. Allez, hop ! Au fourneau.

Pour 4 personnes – Préparation : 15 mn – Cuisson : 30 mn

Ingrédients :

  • 6 grosses saucisses fumées
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 6 tomates
  • 1 piment rouge ou vert
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • Persil
  • Thym
  • Gingembre frais
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre
  • Huile d’olive (ou d’arachide)

Recette :

  1. Hacher les oignons. Râper le gingembre.
  2. Écraser l’ail avec le piment, le sel et le poivre.
  3. Couper les tomates en petits morceaux.
  4. Piquer les saucisses avec une fourchette puis les faire bouillir dans l’eau 10 minutes pour les dessaler et les dégraisser. Égoutter.
  5. Faire chauffer l’huile dans un poêle. Faire revenir les oignons, l’ail écrasé et les tomates. Ajouter le thym, le gingembre et le curcuma. Remuer. Puis couvrir et laisser mijoter 10 minutes.
  6. Couper les saucisses en tronçons et les ajouter à la préparation. Laisser cuire à feu doux 20 minutes.
  7. Hacher le persil et parsemer sur le rougail.

Pour information, à la Réunion, les saucisses sont très salées. C’est pourquoi il faut les dessaler préalablement. Par contre, elles sont peu grasses. Vous pouvez utiliser à la place des saucisses de Toulouse, ou de Morteau.

En accompagnement, des lentilles de Cilaos ou un zembrocal (riz cuit avec du curcuma et des haricots rouges) seront parfaits. A défaut, un riz blanc ira très bien. Pour notre part, nous avons opté pour des lentilles classiques.
L’ajout d’un petit rhum arrangé ne peut évidemment être que bénéfique à votre voyage par procuration.

Le mot « rougaille » vient de la langue tamoule, très présente à la Réunion. On y trouve d’ailleurs de nombreux temples tamouls, très colorés, bien éloigné des nos églises si austères.

Le curcuma, appelé parfois « safran des iles » (ou des Indes), est surtout bien moins cher que son cousin éloigné. Et même s’il ne faut pas le confondre avec le safran, à la Réunion, on l’appelle le « safran-pays ». D’où une confusion possible et bien compréhensible.
Pour autant, le safran n’y est pratiquement pas utilisé. Il a été remplacé avantageusement par le curcuma.

6 réflexions au sujet de « Rougail saucisses »

  1. je suis une fana de la rougaille !!!!! Lorsque je le sers je coupe en accompagnement des petits morceaux de mangue avec de l’ail écrasé c vraiment déliceux. As-tu d’autres variantes de ce plat ?
    Merci d’avance,
    Mylène.

  2. Salooouuute, t’es recettes elles sont trooop bonne !! je les adorent ! je connait un site où ils organisent des concours de recettes : http://www.candyss.fr Tu peux gagner des coffrets cadeaux wonderbox et ipod. Je suis sur que si tu joues tu gagne !! Il suffit que tu postes ta recette, et le tour et joué.

  3. Bonjour, je suis réunionnaise et fière de l’être, qui plus est malbaraise (d’origine tamoule) et suis ravie de lire un article vantant notre charmante île et ses saveurs particulièrement épicées…
    Merci de faire découvrir notre île au travers de votre site…

  4. voilà un plat que je faisais aussi volontiers lorsque j’habitais la reunion; difficile ici de trouver les saucisses de là-bas…
    on a pas mal de plats en commun…osso bucco, brownies et j’en passe
    à bientôt

  5. Je suis Réunionnaise et je vois que notre cuisine fait des ravages, mais pardon de rectifier une erreur, et de taille dans la recette :
    on doit faire frire les saucisses coupées au préalable, ne pas les sortir de la cocotte et ensuite ajouter les oignons, laisser frire de nouveau, puis de l’ail si on en met, laisser frire de nouveau et ensuite les tomates, on baissera le feu pour qu’elles forment une sauce dont seront enrobées les saucisses.
    je ne sais pas si vous aimez le persil mais, normalement à la Réunion cet aromatique ne décore que les civets !
    Notez bien que je ne critique pas votre recette, je viens juste vous donner certains secrets que pas tous les Réunionnais partagent ! 🙂

Répondre à Mylene Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *