Pleurotes poêlées

Pleurotes poêlées

Les pleurotes sont des champignons comestibles qui poussent sur les troncs et souches de hêtres, ormes et peupliers. On les trouve au printemps mais également en automne. Une espèce plus tardive, à l’odeur moins forte, pousse sur les troncs d’érables ou de frênes, en été et en automne.

On les trouve couramment sur les étalages. On peut aussi les cultiver. Il faut les choisir jeunes, fermes et de belle couleur. Il vaut mieux les consommer le jour même ou le lendemain de la cueillette.

Les champignons sauvages (bolets, cèpes, morilles, pleurotes, girolles, etc.) ne se lavent pas. Il faut les essuyer ou les gratter.

S’ils sont vraiment sales, vous pouvez les passer rapidement sous l’eau, mais ne les laissez surtout pas à tremper.

Certains champignons, comme les champignons de Paris, s’épluchent. Ce n’est pas le cas des pleurotes.

A l’origine, cette recette accompagne l’omelette aux asperges sauvages. Le but est donc d’utiliser les têtes et les tiges des asperges dans les deux plats, pour ne pas les gâcher.

Pour 2 personnes – Préparation : 5 mn – Cuisson : 5 mn

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 12 asperges sauvages
  • 20 pleurotes
  • 5 cl de vin blanc
  • Sel
  • Poivre

Recette :

  1. Couper les pleurotes en deux ou en trois selon la taille. Ne pas les couper trop fins car ils réduisent à la cuisson.
  2. Emincer les tiges des asperges sauvages en tronçon de 1 cm.
  3. Mettre l’huile d’olive dans un poêle froide. Laisser chauffer à feu moyen. Ajouter les asperges.
  4. Au bout de 2 à 3 minutes, ajouter les pleurotes.
  5. Au bout de 2 à 3 minutes, ajouter le vin blanc. Laisser réduire quelques minutes.
  6. Saler et poivrer. Servir immédiatement, les champignons ayant tendance à refroidir vite.

Ici, pas besoin d’ajouter d’herbe (ciboulette, persil, ail ou échalote) car les asperges sauvages sont suffisamment parfumées et servent d’assaisonnement.

Astuce : quand il me reste des morceaux de légumes non utilisés, je les stocke systématiquement au congélateur dans un Tupperware. Je m’en sers par la suite pour faire des soupes ou des bouillons de légumes. Dans notre cas, si vous utilisez uniquement les pointes d’asperge pour faire un risotto, par exemple, je vous conseille de congeler les tiges pour une utilisation ultérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *