Pain perdu aux pommes

Pain perdu aux pommes

La petite gourmandise du jour : un pain perdu, mais pas pour tout le monde… Je crois bien que mon estomac l’a retrouvé !

Rien de telle que de commencer par une petite blague éculée. Ca ne mange pas de pain (perdu ?). Puis d’enchainer sur une seconde toute aussi vaseuse. Mais où s’arrêtera-t-il ?

De l’origine du monde perdu…

L’origine exacte du pain perdu semble légèrement nébuleuse mais une explication demeure : le premier lundi après l’Epiphanie (fête des Rois Mages) est le « lundi perdu ».

Pour célébrer cette journée, les gens prenaient des congés sans solde. Un lundi sans salaire est donc un « lundi perdu ». Et perdu pour perdu, autant en profiter pour se régaler de pain trempé dans du lait et des œufs, et cuit au feu de bois.

..au changement de matériel…

Au passage, un petit aparté pour indiquer que j’ai changé d’appareil photo. Les photos ici présentes par devers moi (j’adore cette expression désuète et je suis prêt à n’importe quoi pour la placer, la preuve) est la première avec ce nouvel appareil. Je passe donc d’un compact haut de gamme à un reflex d’entrée de gamme.

La raison ? Impossible de modifier la profondeur de champ sur mon compact. Très frustrant.
Mais le temps de la frustration est terminé et maintenant voici le temps de l’incompréhension. Ce qui n’est pas obligatoirement mieux mais qui est passager, du moins l’espère-je. En effet, tous ces boutons et autres réglages me donnent le tournis. En même temps, j’aime bien me prendre la tête avec ces bidules. Alors heureux ? Oui ! 🙂

Pour ceux que cela intéresse, j’utilise dorénavant un Nikon D40 avec un objectif Nikkor à focale fixe de 50mm f/1,8, des bonnettes macro (+1, +2 et +4), une tente photo, un trépied Manfrotto et des lumières 5400k. Puis un coup de « Camera Raw » pour la balance des blancs et de « Photoshop » pour la finalisation.

De quoi théoriquement faire des photos correctes. Et j’insiste là bien sur le THÉORIQUEMENT. Puisqu’ensuite c’est la sensibilité et la technique de celui qui appuie sur le déclencheur qui fait la qualité de la photo. Je n’en suis malheureusement pas encore là, mais je me soigne, euh, je progresse.

Un des points qui me chagrinait précédemment et qui me prenait beaucoup de temps était que la profondeur de champ était trop grande, et on voyait les détails de la tente photo en arrière-plan. Il me fallait donc faire quelques retouches dans Photoshop pour les faire disparaitre. Long et peu intéressant.

Dorénavant, grâce à une ouverture de l’objectif réglable manuellement, je peux faire en sorte que le fond soit dans le flou. Plus besoin de retoucher !

Je vais donc disposer de plus de temps pour déguster les plats de ma chérie.

Enfin c’est ce que je croyais, jusqu’à ce que je me rende compte qu’un réflex c’est quand même beaucoup plus compliqué à régler qu’un compact. Mais c’est tellement plus amusant aussi.

…en passant par un retour aux sources

Bon tout ça c’est très intéressant, mais cette recette, elle est comment ?
Ah, mais c’est succulent !

Et puis surtout, ce n’est pas tout à fait un pain perdu mais plutôt une brioche perdue. Comment ? Il y aurait tromperie sur la marchandise ? Un peu, mais seulement pour la bonne cause. En effet, c’est encore meilleur à mon avis avec de la brioche.

Après c’est à chacun de se décider, les deux sont faisables, c’est la même base.

Pain perdu aux pommes

Pour 2 personnes – Préparation : 10 mn – Cuisson : 10 mn

Ingrédients :

  • 6 tranches de brioches
  • 1 pomme
  • 1 citron
  • 20 cl de lait
  • 2 œufs
  • 50 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 2 cuillère à soupe de cannelle en poudre
  • 2 cuillère à soupe de sucre glace

Recette :

  1. Peler la pomme et la couper en fines lamelles.
  2. Presser le citron. Arroser les pommes du jus ainsi obtenu.
  3. Dans une casserole, à feu moyen, dissoudre le sucre dans le lait. Placer le tout dans une assiette creuse.
  4. Dans une autre assiette creuse, casser les œufs. Les battre à la fourchette.
  5. Dans une poêle, à feu moyen, faire fondre une noix de beurre. Passer les tranches de brioche dans le lait puis dans les œufs battus. Les faire dorer des 2 côtés dans la poêle.
  6. Dans des assiettes, alterner des tranches de brioche et des lamelles de pomme. Saupoudrer le tout de cannelle et de sucre glace.

Astuce : Afin d’obtenir un pain perdu encore meilleur, je vous conseille de laisser sécher vos tranches de brioche la veille.

Cette recette est accompagnée de sirop d’érable. En général, on l’utilise plutôt pour les pancakes mais cela marche aussi avec le pain perdu.

Pain perdu aux pommes

4 réflexions au sujet de « Pain perdu aux pommes »

  1. Un petit pain perdu mis en ligne un jour si important, le 19 septembre!!!! il a l’air drôlement délicieux, alors j’espère y goûter au détour d’une traboule…

  2. Coucou Anouche,

    Tu passes quand tu veux. Et on te fera quelque chose à manger même si ce n’est pas ton anniversaire !

    Je te propose « Cervelle de mouton, crue et non accommodée » et « Endive cuite à l’eau, amère et spongieuse ».

    Non ? Tant pis…

    Bises.

Répondre à Recette Cuisine Facile Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *